Depuis ce traitement sous zyprexa je me réveillais chaque matin avec des idées noires, de l'anxiété. Tout devenait un soucis inquiétant, menaçant. J'avais du mal à quitter le lit et j'y restais tard. Cela s'estompait au fil de la journée et le soir enfin j'étais plutôt positive. Depuis trois jours je me réveille de bonne humeur, cela ne m'était pas arrivé depuis plus d'un an et demi. Cela fait du bien. Je crois que mon cerveau doit produire à nouveau un anti-dépresseur naturel, c'est peut être la dopamine ou la sérotonine qui sont à nouveau captées. En tout cas c'est reposant, zen. Je suis pourtant aux aguets, je ne sais pas combien de temps cela va durer, mais je me sens globalement positive. Je suis un peu inquiète de savoir si je vais rechuter ou pas, si le délire va revenir ou pas, si je vais être capable de travailler sans la béquille zyprexa qui me lobotomisait un peu et me rendait plus docile. Mais malgré la météo pourrie et grise, malgré l'hiver, malgré l'inactivité c'est comme une éclaircie dans mon paysage. Une fraîcheur, une clarté que j'accueille avec plaisir. Le plaisir. C'est peut être aussi le mot, je retrouve la notion de plaisir tout simplement.